jazz in, le jazz en mode multimédia

Generic filters

Django’s Songs

Adrien Moignard & Diego Imbert

Adrien Moignard, (gu), Diego Imbert (b)

Label Ouest

Date de sortie: 14/04/2023

C’est un nouvel album signé Adrien Moignard et Diégo Imbert, frères en musique s’il en est, qui, à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la disparition de Django Reinhardt, nous offrent un magnifique hommage à travers un enregistrement intitulé « Django’s songs » sorti sur le label Ouest le 14 Avril dernier…

À travers douze compositions habilement sélectionnées dans le répertoire de l’une des plus importantes légendes du jazz, les duettistes nous font partager le plaisir qu’il ont à jouer ensemble en reprenant certains incontournables.

Ainsi, avec dextérité et un certain brio, ils affichent à deux une véritable aisance, assumant seuls le rythme et l’harmonie, démarche peu courante dans l’univers de Django, assurant par la même une belle assise rythmique et une maîtrise du tempo à toute épreuve.

Douze compositions donc que le guitariste Adrien Moignard, caressant les cordes nylon de sa guitare et le contrebassiste Diego Imbert prêt à répondre aux sollicitations essentielles au dialogue en maintenant une rythmique soignée, réussissent à revisiter à partir des quelques morceaux qu’il paraissait bien difficile de sélectionner tant le répertoire est riche.

Qu’à cela ne tienne, ils s’y sont attelés et en ont sorti quelques pépites restant la plupart du temps dans un esprit intimiste et renforçant l’esprit fusionnel qui les anime lorsqu’ils jouent ensemble.

Si on retrouve, avec plaisir, au fil des plages de ce « Django’s songs », Nuages, Manoir de mes rêves ou encore Belleville cantonnés depuis longtemps parmi les grands classiques du maître, on découvre aussi certains morceaux mis en valeur par deux musiciens soucieux d’apporter à ce énième enregistrement autour du répertoire de Django, une touche personnelle revendiquant ainsi, de par leurs parcours respectifs, une légitimité dans un exercice qu’ils affectionnent. Une entente parfaite qui leur permet d’asseoir leur jeu et balayer l’univers Djangoïste sous ses divers aspects, du groove appuyé sur « Lentement Mademoiselle » au lyrisme assumé sur « Tears » ou encore « Anouman » en passant par la dextérité qu’ils nous offrent sur « Pêche à la mouche » et le choix de thèmes un peu plus aventureux comme sur « Flèche d’or » par exemple, on retrouve ici tout ce qui fait qu’au final on devient vite persuadé que l’on écoute sans doute une superbe conversation hommage à Django qui fera date…

Laurent Bonnefoy – Radio 16

Partager

Magazine audio Caravan

Chaine Jazz in

Publications récentes

Catégories

Archives