jazz in, le jazz en mode multimédia

Generic filters

James CARTER, le musicien de tous les superlatifs.

Multi instrumentiste, virtuose, prodige, JAMES CARTER (autre colosse du saxophone) voit le jour en 1969 et débute sa carrière professionnelle en 1986.
Amateur de jam sessions (ce qui permet à certains de dire « j’aime quand JAMES jamme »).
Il est avide de rencontres humaines et musicales et très recherché dans les séances d’enregistrement pour son éclectisme.
Respectueux de la tradition du jazz, JAMES a rendu hommage à ses pairs et « grands pairs ».
A ce propos et pour l’anecdote, la première fois que je l’ai croisé à l’occasion de l’une de ses prestations, je lui ai dit que dès demain je vendais tous mes disques de COLTRANE (que ne ferait-on pas pour flatter un artiste !), ce qui me valut cette réponse « no problem, I buy them ! »
Par ailleurs très photogénique et charismatique, il apparait à l’écran dans

  • un documentaire de 1999 de Nicolas KLOTZ
  • le film de Robert ALTMAN « KANSAS CITY »
    A notre grand désappointement, JAMES ne s’est plus produit dans le sud de la France depuis plusieurs années.

Pourtant son gros son, sa générosité, ses solos acrobatiques de décoincé total pourraient distiller joie et bonne humeur en ces jours sinistres ou divers prédicateurs font assaut d’un prosélytisme à chier…………..

Partager

Magazine audio Caravan

Chaine Jazz in

Publications récentes

Catégories

Archives